Un pont s’effondre sur le Tarn

Nous avons tous appris que le pont de Mirepoix-sur-Tarn s’est effondré le 18 novembre au matin entraînant la mort de 2 personnes. Un prétexte à une petite réflexion.

La question de la fiabilité dépend de la résistance et de la sollicitation. La résistance contient des informations qui resteront toujours aléatoires et d’autres épistémiques qui peuvent être enrichies par les inspections et la mise à niveau de l’état du pont. Il est toujours aisé de demander toujours plus d’opérations couteuses.

La sollicitation dépend des actions naturelles qui n’obéiront qu’aux lois de la nature, également difficiles à estimer et des actions d’usage de circulation et là, nous avons vraiment la possibilité de les maîtriser.

Une thèse publique a été soutenue le 25 octobre dernier devant l’université Paris-Est par Mariia Nesterova. Une présentation résumée est donnée ici. Son titre : « Reliability of structures exposed to traffic and environmental loads ».

Pour cette étude, des opérations de pesage en marche ont été diligentées sur le viaduc de Millau. Une table et deux figures sont extraites du document.

Cette table rappelle que la masse totale autorisée en France est 44t (Gross Vehicule Weight). Selon les catégories de véhicules, le % de dépassement est tout sauf une faible probabilité.

Cette figure montre la distribution des masses selon les catégories de véhicules et les maximums observés, jusqu’à presque 2 fois la limite autorisée.

Quelles conclusions ? S’il est probable qu’un coefficient de 2 soit supportable pour une charge instantanée, il est certain que la répétition de ces surcharges ne peut que conduire à une accélération de la fatigue du pont, sans oublier que ce peut être le vent qui soit le plus endommageant.

Pourquoi ne pas commencer par ce qui paraît simple mais ne l’est sans doute pas puisque ce n’est pas mis en œuvre, c’est-à-dire réduire la fatigue des ouvrages en faisant prendre conscience des risques pris et en faisant respecter la loi.

 

 

Black-box Reliability Challenge 2019 – announcement

Hi everyone,

For the impatient:

As an offshoot of the discussion of this year’s workshop in Delft we would like to share with you the draft version of a website dedicated to a reliability benchmarking framework and reliability problem repository:

https://rprepo.readthedocs.io/en/latest/

It will be followed by a reliability benchmarking challenge starting in next year February. We are still working to meet that deadline but we believe that we have sufficient material to be shared. We are curious to hear your opinion and incorporate your suggestions!

For the more thorough:

In this email we would like to give you an update on the progress and status of the Black-box Reliability Challenge 2019 and we kindly invite you to give your feedback on the provided material and benchmark framework tutorial.

First, a brief recap to remind you what is this all about. In January this year, we organized the workshop on the “Computational Challenges in the Reliability Assessment of Existing Structures” (https://www.reliabilitytno.com/ ). As a response, the workshop attendees expressed their strong desire to come up with an open, systematic, representative and reproducible benchmarking framework to assess the accuracy and efficiency of currently available reliability algorithms and those to come in the future. A first proposal for such benchmarking framework was made in April this year (seehttps://docs.google.com/document/d/18WkH6HmpItH9Kg58M3t-Zu4so5-z5GoMFfAgUEFN6Q8/edit?usp=sharing ), on which we received valuable feedback from multiple researchers. From then, you haven’t heard anything from us, since other projects required most of our attention. However, especially in the last few weeks we picked up the gauntlet again, and we made a lot of progress.

Our activities focuses on several aspects:

  • The set-up of a black-box challenge server on which the performance functions will be executed, and an interface to allow for input-output communication between participants and server;
  • The development of a repository with details of the challenge (short term goal) and, after closure of the challenge, the description, function files and visualization of performance functions (long term goal), see https://rprepo.readthedocs.io/en/latest/introduction.html;
  • The development of a dedicated website for Black-box Reliability Challenge 2019, with detailed information of the challenge (will be made live early next year);
  • Selection of benchmark problems based on symbolic expressions and finite element models (related to problems in structural, geo-, hydraulic, and earthquake engineering);
  • The development of an approach to create representative (overfitted) surrogate models for the engineering related reliability problems.

It is our intention to complete all the tasks early next year, so that we can open the challenge in February 2019.

If your time permits, we would like to ask you to check the repository and to execute the tutorial on how you can participate to the challenge. Please, provide us your feedback by writing us an email or using a GitLab account. Your feedback will be used in the further development of the challenge framework. Finally, we would like to encourage you to forward this email into your network, so that more people can join the Black-box Reliability Challenge 2019.

Arthur Slobbe <arthur.slobbe@tno.nl>

Arpad Rozsas <arpad.rozsas@tno.nl>

 

LM21-Conférence introductive – A. Lannoy – G. Planchette

La conférence introductive du dernier congrès Lambda-Mu, intitulée « De la sûreté de fonctionnement à la maîtrise des risques : un regard sur le passé pour mieux se projeter dans l’avenir » a été présentée par André Lannoy et Guy Planchette.

Dans cette intervention très documentée et érudite, les auteurs parcourent l’histoire de la maîtrise des risques en soulignant les principales étapes. Il est bon de rappeler que l’acquisition par chacun des connaissances actuelles en quelques années ne saurait faire l’impasse sur  la manière dont elles été acquises au cours des siècles. Comprendre d’où on vient est nécessaire à la projection dans d’avenir.

Un excellent texte qui mérite une lecture attentive et auquel chacun est invité à réagir.

Publish or Perish!

Vous êtes chercheur ou enseignant-chercheur, vous publiez pour ne pas périr. Deux documents à consulter :

Épistémique ou aléatoire ?

Plusieurs discussions récentes ont soulevé la question des incertitudes épistémiques et aléatoires. Ce billet apporte un regard sur l’opportunité ou non d’une telle distinction. J’avais donné une première réponse dans « Mécanique et Incertain » (ISTE, 2014) mais il faut sans doute aller plus en profondeur. Ce billet est une invite à une discussion sur le sujet. Continuer la lecture de « Épistémique ou aléatoire ? »